fbpx

Gregory Colbert, photographe et cinéaste

Grégory Colbert un homme fascinant

Grégory ColbertNé à Toronto, Canada en 1960, Gregory Colbert est cinéaste et photographe. Sa  première exposition Timewaves eut lieu en 1992 au Musée de l’Élysée en Suisse. Elle fut vivement saluée par la critique.

Pendant les dix années qui ont suivi, Colbert n’a pas montré de films ni exposé de photos. Il a voyagé afin de filmer et photographier d’extraordinaires interactions entre les hommes et les animaux.Son œuvre la plus connue est Ashes and Snow (Prix spécial du jury de la Mostra de Venise en 2007). Cette exposition de photographies artistiques et de films voyagent autour du monde dans un musée nomade, le Nomadic Museum. À ce jour, Ashes and Snow a été vue par plus de 10 millions de personnes. L’oeuvre devient ainsi l’exposition d’un artiste vivant la plus visitée de l’histoire de l’art.

 

 Citations de l’auteur

« Quand je me suis lancé dans Ashes and Snow en 1992, je voulais explorer les relations entre les hommes et les bêtes de l’intérieur vers l’extérieur. En découvrant un langage partagé et des sensibilités poétiques communes à toutes les espèces animales, je travaille à restaurer le lien qui existait quand l’homme vivait en harmonie avec les animaux. »

« Toutes les cultures, des Égyptiens aux Mayas en passant par les Indiens d’Amérique et les Bédouins ont créé des bestiaires qui leur permettaient d’exprimer leur rapport à la nature. Ashes and Snow est un bestiaire du XXI siècle, composé d’animaux du monde entier. L’orchestre de la nature ne compte pas que l’Homo sapiens mais l’éléphant, la baleine, le lamantin, l’aigle, le guépard, l’orang-outan, et bien d’autres. »

Colbert espère que ses images inciteront ceux qui s’extasient à agir. «Ces animaux me font penser aux livres précieux de la grande bibliothèque d’Alexandrie. Trop d’espèces ont déjà disparu. Nous sommes assis à côté des derniers livres pendant que le feu fait rage, et nous regardons», conclut-il. Il veut fixer sur la pellicule ce qui peut encore l’être.

 

Voici deux films magnifiques de Gregory Colbert qui relient l’homme et l’animal. C’est juste splandide…